- - -

Accédez à votre espace personnel

Devenir membre

 

Connexion avec Facebook

Mot de passe oublié

Actualités

Publicité

Cliquez pour eux 

Vidéo du coeur

Partager
Publié le 28/10/2016 à 07h38

L'Europe interdit définitivement les tests cosmétiques sur les animaux

17 vote(s)

peta2.com

L’arrêté a été signé le 21 septembre : désormais, l'Europe interdit formellement la vente de produits cosmétiques conçus avec des ingrédients ayant été testés préalablement sur les animaux. Au jour d'aujourd'hui, 250 marques dans ce secteur d'activité ont encore recours à ce type de pratiques.

Nous sommes en 2009 lorsque l'Europe décide de ne plus autoriser sur le marché des produits cosmétiques ayant fait l'objet de tests sur les animaux. Cependant, les nombreuses dérogations et exceptions n'ont pas permis de mettre un terme à ces usages cruels. C'est ainsi que la Cour de justice de l'Union européenne met les bouchées doubles en réaffirmant sa position à travers son arrêté du 21 septembre dernier. Désormais, aucun produit cosmétique ayant été testé sur un animal, quel que soit son pays de conception, ne pourra être vendu sur le marché européen.

Des peines en fonction de chaque pays

Si l'arrêté de la Cour européenne interdit l'importation de produits testés sur les animaux, cette dernière ne fait pas mention des sanctions qui pourraient être prises en cas de manquement à la règle. En effet, chaque pays est libre de réprimer la vente illégale de ces produits de la manière dont-il le souhaite. Ainsi, l'Europe ne fait que réaffirmer sa position prise en 2013 en mettant fin aux réserves et dérogations de l'accord signé en 2009.

Promouvoir des alternatives

À travers sa décision, l'Union européenne souhaite promouvoir des méthodes alternatives. Et pour cause, des procédés de substitution ne cessent de voir le jour. Les risques liés à l'irritation et à la sensibilisation de l’œil et de la peau peuvent d'ores et déjà être vérifiés sans animaux.

Pour inciter les marques à tirer un trait sur leurs méthodes inhumaines, les autorités concernées ont lancé un programme de certification du nom de « Leaping Bunny ». Les fabricants de cosmétiques peuvent ainsi valoriser l'absence de recours à de telles expériences par le biais d'un logo : un lapin bondissant.
 

27,000 animaux victimes des tests chaque année

D'après l'association de défense des animaux dénommée PETA, et cela, malgré les interdictions citées précédemment et en vigueur depuis 2009, 27,000 animaux subiraient encore des tests en vue de déceler une quelconque dangerosité des produits cosmétiques. En effet, certaines marques auraient profité des subtilités de la loi de 2013 pour passer outre. Ces produits, testés en dehors de l'UE, ne faisaient, bien évidemment, pas mention des essais réalisés sur leur packaging. Ainsi, impossible pour le consommateur de savoir si le produit acheté respectait ses valeurs en la matière. Au total, 250 marques réaliseraient encore des expérimentions sur des rats, lapins, souris et autres bêtes.

Des tests toujours autorisés dans certains domaines

Même si l'arrêté du 21 septembre 2016 est une nouvelle victoire pour les amoureux des animaux, il reste encore des luttes à mener. En effet, l'arrêté ne fait référence qu'aux expériences pratiquées sur les animaux pour les produits cosmétiques. À l'heure actuelle, les tests sur les animaux restent encore autorisés pour les ingrédients utilisés en chimie, en pharmacie et dans le secteur de l'agroalimentaire.

Source :

Chloé Le Cornic

Commenter l'article | 20918 vue(s)

Partager
L'accès aux commentaires est réservé aux membres déjà inscrits. Veuillez-vous identifier en haut de page. Si vous n'avez pas encore de compte, cliquez-ici pour vous inscrire.

23 commentaire(s)

-
-